TOUT AFFICHER / DISPLAY ALL

Page : 1 2 3 4 5 30

246

VALLAURIS

Ensemble en céramique

Comprenant une coupe au décor de cercles blanc et noir, signé KE et daté 1996 et une assiette à patine imitant le bois portant sous la base le cachet Gandjean Jourdan Vallauris, petites égrenures.
Dimensions : d. 30 et 25 cm
OFFRE LIBRE

Ceramic set comprising a cup decorated with white and black circles, signed KE and dated 1996 and a plate with a patina imitating wood bearing the Gandjean Jourdan Vallauris stamp under the base, small égrenures.
FREE BID


– €


247

PABLO PICASSO (1881-1973), D’APRES

Exposition Ceramique Vallauris, 1959

Sérigraphie originale d’époque.
Dimensions : 49 x 33 cm

Original serigraph from the period.


200 – 240 €


248

VALLAURIS, DANS LE STYLE DE ROBERT PICAUD

Coupelle

En céramique, au décor polychrome stylisé d’un chat. Cachet et signature Vallauris sous la base.
Dimensions : 4,5 x 23, 5 x 12 cm
OFFRE LIBRE

Ceramic small dish, with a stylized polychrome decoration of a cat. Vallauris stamp and signature under the base.
FREE BID


– €


249

ESTEVE SETTIME

Pyranha, 1985

Technique mixte à la gouache et encre de Chine sur papier signé et daté en bas à droite.
Dimensions : 47,5 x 64,5 cm

Mixed media with gouache and Indian ink on paper signed and dated lower right.


50 – 100 €


250

PABLO PICASSO, D’APRES

La Femme au Bonnet Turc

Affiche lithographique couleur pour la ” Dixième Biennale Internationale d’Art de Menton 1947. Edition Mourlot.
Dimensions : 73 x 58 cm

Color lithographic poster for the “Tenth International Art Biennial of Menton 1947. Edition Mourlot.


150 – 300 €


251

CAMILLE HILAIRE (1916-2004)

Nus assis

Paire de lithographies couleur sur papier, signées au crayon en bas à droite et annotée Epreuves d’Artiste en bas à gauche.
Dimensions : 65 x 50 cm

Seated nudes, pair of color lithographs on paper, signed with pencil lower right and annotated Artist proof lower left.

Entre post-cubisme et figuration, ses œuvres aux couleurs éclatantes, sont lumineuses. Camille Hilaire représente l’expression nuancée de la composition. Ainsi, partant de structures efficaces, il détient le pouvoir par la couleur et obtient une admirable et constante sensation de calme, d’ampleur, de grandeur en traduisant les motifs et les éléments, ce qui ne l’empêche jamais d’exprimer une brûlante passion de création et de partage. Remarquables sont ses nus aux courbes parfaites, lovés avec charme et placés en un environnement où leur plénitude sensuelle s’impose en grâce provocante.

Quant aux paysages, Camille Hilaire sait en dicter la structure sans contrainte apparente, leur déposant ce vert frais et piquant qui le caractérise bien souvent. Ainsi, nature et éléments deviennent-ils un prétexte où l’artiste pousse la couleur jusqu’à obtenir l’effet ressenti. Quant aux tapisseries, tout son métier de graphiste et sa volonté de chercher se confondent en œuvres splendides qui sollicitent constamment le regard grâce à leur réussite technique d’une pure harmonie et qui représentent l’artiste tout aussi bien que ses lithographies, d’un aboutissement étonnant.
Entre post-cubisme et figuration, ses œuvres aux couleurs éclatantes, sont lumineuses. Camille Hilaire représente l’expression nuancée de la composition. Ainsi, partant de structures efficaces, il détient le pouvoir par la couleur et obtient une admirable et constante sensation de calme, d’ampleur, de grandeur en traduisant les motifs et les éléments, ce qui ne l’empêche jamais d’exprimer une brûlante passion de création et de partage. Remarquables sont ses nus aux courbes parfaites, lovés avec charme et placés en un environnement où leur plénitude sensuelle s’impose en grâce provocante.

Quant aux paysages, Camille Hilaire sait en dicter la structure sans contrainte apparente, leur déposant ce vert frais et piquant qui le caractérise bien souvent. Ainsi, nature et éléments deviennent-ils un prétexte où l’artiste pousse la couleur jusqu’à obtenir l’effet ressenti. Quant aux tapisseries, tout son métier de graphiste et sa volonté de chercher se confondent en œuvres splendides qui sollicitent constamment le regard grâce à leur réussite technique d’une pure harmonie et qui représentent l’artiste tout aussi bien que ses lithographies, d’un aboutissement étonnant.

50 – 100 €


252

HENRI DESCHAMPS (1898-1990)

Vol de grues

Lithographie couleur sur papier. Taches de rousseur.
Dimensions : 33 x 24 cm
OFFRE LIBRE

Crane flight, color lithograph on paper, stains.
FREE BID


– €


253

TABLE DE SALON

En bois laqué, les pieds cambrés, la tablette en onyx.
Dimensions : 47 x 76 x 45,5 cm
OFFRE LIBRE

Lacquered wood coffee table, arched legs, onyx tablet.
FREE BID


– €


254

GEORGES LOUIS dit GEO DE VLAMYNCK (1897-1980)

Composition

Huile et encre de Chine sur papier signé en bas à droite. Sous-passe-partout, non encadrée.
Dimensions : 20,5 x 32,5 à vue

Oil and Indian ink on paper signed lower right. Unframed.

Peintre, fresquiste et ensemblier-décorateur belge né à Bruges et décédé à Bruxelles, Géo De Vlamynck fait partie de ces artistes polyvalents qui, au cours du vingtième siècle, contribueront au rayonnement des arts décoratifs en Belgique.

Il est incontestablement un peintre muraliste, maîtrisant différents procédés et toujours à la recherche de nouvelles techniques dans l’exécution des compositions décoratives. Insatiable curieux et boulimique de travail, Il explore différentes expressions artistiques et évolue au cours de sa vie de la figuration à l’abstraction. Toutes ses compositions sont marquées par une recherche permanente visant à organiser l’espace pictural pour atteindre une impression de dynamisme qui émane de toutes ses œuvres. Quels que soient les thèmes abordés : allégoriques, mythologiques, religieux ou profanes, ils sont toujours prétexte à une orchestration dynamique des volumes.

Après une période symbolique à l’Acadèmie, Géo De Vlamynck s’intéresse dans les années 20 à l’expressionnisme flamand, au cubisme et à l’Art africain ce qui influencera les œuvres de la première période de sa vie artistique. A partir des années 50, fasciné par l’art pariétal, il développe un trait empreint de virtuosité ne peut qu’impressionner par la force et le mouvement qui se dégage de ses œuvres. À la suite de ces différentes recherches et expériences, il va se distancier de la figuration pure pour évoluer vers une forme « abstraction figurative».

La représentation du nu est une constante tout au long de sa carrière. Il est en quête d’une image idéale de la femme, en travaillant sans cesse les lignes et les volumes qu’il épure de plus en plus. Il est également un pédagogue émérite qui suscite des discussions passionnées dans lesquelles il s’acharne à transmettre et à défendre la liberté d’expression esthétique contre l’académisme étouffant qu’il réprouvait. Ses élèves seront surtout Nicolas de Staël, Maurice Wyckaert et Roger Somville.
Peintre, fresquiste et ensemblier-décorateur belge né à Bruges et décédé à Bruxelles, Géo De Vlamynck fait partie de ces artistes polyvalents qui, au cours du vingtième siècle, contribueront au rayonnement des arts décoratifs en Belgique.

Il est incontestablement un peintre muraliste, maîtrisant différents procédés et toujours à la recherche de nouvelles techniques dans l’exécution des compositions décoratives. Insatiable curieux et boulimique de travail, Il explore différentes expressions artistiques et évolue au cours de sa vie de la figuration à l’abstraction. Toutes ses compositions sont marquées par une recherche permanente visant à organiser l’espace pictural pour atteindre une impression de dynamisme qui émane de toutes ses œuvres. Quels que soient les thèmes abordés : allégoriques, mythologiques, religieux ou profanes, ils sont toujours prétexte à une orchestration dynamique des volumes.

Après une période symbolique à l’Acadèmie, Géo De Vlamynck s’intéresse dans les années 20 à l’expressionnisme flamand, au cubisme et à l’Art africain ce qui influencera les œuvres de la première période de sa vie artistique. A partir des années 50, fasciné par l’art pariétal, il développe un trait empreint de virtuosité ne peut qu’impressionner par la force et le mouvement qui se dégage de ses œuvres. À la suite de ces différentes recherches et expériences, il va se distancier de la figuration pure pour évoluer vers une forme « abstraction figurative».

La représentation du nu est une constante tout au long de sa carrière. Il est en quête d’une image idéale de la femme, en travaillant sans cesse les lignes et les volumes qu’il épure de plus en plus. Il est également un pédagogue émérite qui suscite des discussions passionnées dans lesquelles il s’acharne à transmettre et à défendre la liberté d’expression esthétique contre l’académisme étouffant qu’il réprouvait. Ses élèves seront surtout Nicolas de Staël, Maurice Wyckaert et Roger Somville.

50 – 100 €


255

JACQUES-HENRI GUYOT (1946)

Compositions cubo-futuristes

Suite de quatre lavis sur papier signé en bas a gauche.
Dimensions : 40 x 28 cm à vue

Set of four washes on paper signed lower left.

Après des études à l’Ecole des Beaux-Arts d’Orléans sous la direction de Bebevan, il débute en 1965 un voyage à travers l’Europe. Il s’installe en Espagne où il expose pour la première fois à Grenade en 1973. Peintre de portraits, de scènes de genre et de nature morte, il travaille dans un style cubiste et épuré, avec un excellent travail dans choix des couleurs.
Après des études à l’Ecole des Beaux-Arts d’Orléans sous la direction de Bebevan, il débute en 1965 un voyage à travers l’Europe. Il s’installe en Espagne où il expose pour la première fois à Grenade en 1973. Peintre de portraits, de scènes de genre et de nature morte, il travaille dans un style cubiste et épuré, avec un excellent travail dans choix des couleurs.

350 – 450 €


Page : 1 2 3 4 5 30

TOUT AFFICHER / DISPLAY ALL