TOUT AFFICHER / DISPLAY ALL / VEDI TUTTI


61.  PAUL ROSSERT (1851-1918)

« La partie de croquet au Touquet »

 

Huile sur toile rentoilée, signée en bas à droite.

Provenance :
– Galerie Berko, Knokke Le Zoute, Belgique
– Collection privée, Monte-Carlo

Dimensions : 65,5 x 57,5 cm

Peintre de genre, de paysages et de marines, surtout réputé pour ses représentations de Deauville et Honfleur, il est également excellent aquarelliste. Né à Lannoy dans le Nord de la France, il est l’élève de Jules Noël, Carolus Duran et d’Henri Lehmann, il débute au Salon des Artistes Français en 1875.

Postimpressionniste et grand admirateur d’Eugène Boudin, on ressentira l’influence du maitre des scènes de plages dans une partie de son œuvre. Collections publiques : Musées de Trouville, Saint-Brieuc, La Rochelle

 

3000 – 6000 EUR


62.  LO STAINO (né en 1930)

” Ritorno dalla pesca ” (Retour de la pêche)

 

Huile sur toile signée en bas à droite, contresignée et titrée au dos avec certificat de l’artiste.
Dimensions : 30 x 20 cm

 

80 – 160 EUR


63.  D’APRES ALPHONSE DE NEUVILLE (1835-1885)

” Sapeur “

 

Huile sur panneau, monogrammée en haut à droite et titrée à gauche.
Dimensions : 22,5 x 9,5 cm

 

60 – 120 EUR


64.  MARGUERITE FOURRIER-RICOUX (1886-1927)

Mère à l’enfant

 

Huile sur toile signée en bas à gauche. Dans un cadre orientaliste avec manques.
Dimensions : 34 x 25 cm

OFFRE LIBRE – FREE BID

 

– EUR


65.  ALPHONSE BIRCK (1859-1942)

Caravane en marche

 

Aquarelle sur papier, signée en bas à droite. Dans un cadre orientaliste en bois sculpté.
Dimensions : 36 x 50 cm

Peintre orientaliste français né à Metz, mais avant tout aquarelliste, Alphonse Birck se rend à Paris dès l’âge de 16 ans pour suivre sa formation à l’Ecole Nationale Supérieure des Arts et il expose au Salon dès l’âge de 28 ans. Il part ensuite pour l’Algérie où il peint des scènes de la vie quotidienne, des paysages et des portraits. Dans les années 1890, il fait un long séjour en Egypte, en Palestine et en Syrie, puis retourne à Alger. Il passera la reste de sa vie entre l’Algérie et Fontainebleau tout en exposant régulièrement à Metz jusqu’en 1936.

 

400 – 800 EUR


66.  EDMUND BERNINGER (1843-1929)

Caravane au repos à Biskra

 

Très importante huile sur toile signée en bas à droite. Petits écaillages.
Dimensions : 95 x 163 cm

Provenance :
Collection privée de l’artiste Shirley Bassey, Monte-Carlo

Peintre orientaliste allemand né à Thuringe, Berninger abandonne une première carrière de pharmacien pour suivre une formation d’artiste à Weimar sous la direction de Theodor Hagen. Après d’être installé à Munich en 1874, il voyage durant plusieurs années à travers l’Europe mais surtout en Afrique du Nord et au Moyen-Orient.

Il peint à Constantinople où il vit plusieurs années, en Palestine, en Algérie et en Tunisie, il peint des vues de Jérusalem et du Caire, ainsi que des paysages richement colorés et des scènes de marchés et de caravanes orientaux. Berninger travaille également comme illustrateur et réalisera un certain nombre d’œuvres publiques à grande échelle sous la forme de panoramas en ce compris des paysages égyptiens et des scènes de bataille.

 

10000 – 20000 EUR


67.  GUSTAVE LINO (1893-1961)

Portrait d’Africain au turban, 1914

 

Huile sur carton signé et daté en haut à gauche.
Dimensions : 20,5 x 14,5 cm

Peintre français né à Mulhouse, Lino se rend à Marseille dès l’âge de 20 ans, il y découvre la Provence et la Méditerranée. Il s’intéresse alors déjà à la peinture, appréhendée à l’occasion de nombreuses visites au musée de sa ville natale, mais il n’a encore suivi aucune formation dans ce domaine. A Marseille, loin de chez lui et désœuvré, le jeune homme décide, presque sur un coup de tête, de s’embarquer pour Alger, sans vraiment savoir ce qu’il y découvrir.

C’est à la fin de la guerre qu’il décide de s’y établir et suivre l’enseignement du peintre Georges Rochegrosse avant d’exposer à Paris dans les Salons et galeries. Pour perfectionner sa formation, il entreprend ensuite un long séjour en Espagne où il étudie le clair-obscur. De retour en Algérie, il s’intéresse de près à la peinture d’Albert Marquet qui le séduit particulièrement. Cette netteté tout en transparence, cette harmonie des lignes et des tons devient son idéal de perfection.

Gustave Lino se spécialise dans les natures mortes, les paysages algériens et les marines. Travail d’atelier ou en plein air, son pinceau saisit l’essentiel dans des formes simples. Coloriste avant tout, il attache une grande importance à la maitrise du métier, bien qu’il se soit formé sur le tard. Les algérois adopteront ce peintre qui partage depuis longtemps la vie de leur cité et s’est si naturellement mêlé à leur communauté.

 

100 – 200 EUR


68.  GUSTAVE LINO (1893-1961)

Portrait d’homme au turban, 1914

 

Huile sur carton signé, daté et dédicacé “Souvenir… à mon ami Constantin”.
Dimensions : 20,5 x 14,5 cm

 

100 – 200 EUR


69.  ECOLE ORIENTALISTE, 19ème SIECLE

Egypte, bords des cataractes avec personnages

 

Importante huile sur toile signée en bas à droite. Travail probablement de la fin du 19ème siècle.
Dimensions : 59 x 105 cm, pas d’encadrement.

 

4000 – 8000 EUR


70.  VITTORIO MATTEO CORCOS (1859-1933)

Portrait d’une gitane

 

Huile sur toile signée en bas à droite
Dimensions : 38 x 30 cm

Peintre portraitiste italien né à Livourne, il débute des études artistiques à Livourne et les poursuit à l’Académie du dessin de Florence avec Enrico Pollastrini. Il se perfectionne à Naples dans l’atelier de Domenico Morelli dont il devient l’un des meilleurs élèves et dont le style fortement empreint de recherches formelles et de références littéraires, notamment l’oeuvre de Byron, exerce une grande influence sur le jeune Vittorio Matteo.

En 1880, Corcos séjourne à Paris où il signe un contrat avec Goupil, galeriste et marchand d’Art, géré à cette époque par Van Gogh et il fréquente régulièrement l’atelier de Léon Bonnat, portraitiste des Présidents du Conseil. Il s’oriente alors vers une peinture proche de celle de ses compatriotes empreinte d’une majesté formelle inspirée par les recherches de la photographie contemporaine, et il réalise surtout des portraits plein d’acuité de femmes, élégamment vêtues, des scènes de genre, caractérisés par un coup de pinceau fluide, des couleurs brillantes.

En 1904, peintre renommé, Corcos exécute en Allemagne le portrait de Guillaume II, de son épouse et de nombreuses personnalités allemandes. Marguerite de Savoie, épouse d’Humbert Ier d’Italie, Amélie d’Orléans, dernière reine du Portugal sont les autres têtes couronnées que Vittorio Matteo Corcos immortalise. Son autoportrait sera admis en 1913 dans la collection des autoportraits du Corridor de Vasari de la Galerie des Offices à Florence.

 

3000 – 6000 EUR

TOUT AFFICHER / DISPLAY ALL / VEDI TUTTI